Historique

feusuisse – une association avec une tradition

Contexte historique

En 1889, les maîtres poêliers-fumistes et les fabricants de faïences se sont regroupés pour fonder la Société Suisse des Maîtres Poêliers-Fumistes (SHV), ainsi l’ancienne dénomination. Cette époque connaissait de graves problèmes économiques : la concurrence en provenance de l’Allemagne, des problèmes salariaux et des grèves étaient la principale motivation pour ce regroupement.

En raison de divergences dans la politique associative et de gestion et de l’incompatibilité des opinions et stratégies, les fabricants se sont détachés des entreprises artisanales en 1915 et ont fondé le Verband Schweizerischer Kachelofenfabrikanten (VSKF) (association suisse des fabricants de poêles en faïence).

Au fil du temps, les entreprises artisanales se sont organisées en 11 sections régionales. Ces sections permettent de tenir compte de la diversité typiquement suisse.

Fondation de la HG Commerciale

La HG Commerciale de la SHV a été fondée le 3 août 1919 à la « Zunfthaus zur Schmiden » à Zurich. Il s’agissait d’une organisation d’entraide. Le but de la HG Commerciale était d’améliorer la capacité de rendement et la sécurité économique des membres par la concentration du pouvoir d’achats et par d‘autres mesures. Pendant des décennies, la HG Commerciale jouait un rôle important et assurait aussi en grande partie le financement des activités de l’association. En 2011 les membres de la HG Commerciale ont décidé, lors de leur assemblée générale à Davos, de cesser les activités de la HG à fin 2011. Après une phase de liquidation, la HG Commerciale a été liquidée fin 2016. Lors de son assemblée générale à Davos, feusuisse a également décidé d’accepter dorénavant les fabricants et entreprises commerciales de la branche comme membres intégraux de l’association.


De la SHV à la VHP et à feusuisse

Lors de l’assemblée des délégués de 1970 à Appenzell, les statuts de l’association ont été révisés, ce qui a créé les bases légales pour pouvoir affilier dorénavant des entreprises purement de carrelage au sein de la SHV. En conséquence, le nom de l’association a été modifié en « Association suisse des commerces de poêlerie-fumisterie et de carrelage » (VHP).

Suite à la fusion en 2014 avec l’ASCFE (Association Suisse des Conduits de Fumée et d’Évacuation), l’assemblée des délégués de la VHP du 12 juin 2015 a adopté le changement du nom à feusuisse, Association des Poêliers-Fumistes, Carreleurs et Conduits de fumées.

A l’assemblée des délégués 2019 à Bâle l‘association s’est donnée une nouvelle structure organisationnelle. Suite à la décision de dissolution par la majorité des sections au printemps 2019, l’assemblée des délégués a décidé de changer du système de l’assemblée des délégués à l’affiliation directe.

Une revue professionnelle avec une longue tradition

La SHV a décidé en 1917 de lancer une revue professionnelle en tant qu’organe officiel de l’association. La revue paraît aujourd’hui avec un tirage total de 1300 exemplaires sous le nom de « Magazine professionnel », anciennement « HP » (vient de l’allemand Hafner = poêliers-fumistes / Plattenleger = carreleurs). Bien que la présentation ait été modernisée, feusuisse fournit à ses membres et abonnés avec le même enthousiasme depuis près de 100 ans quatre fois par an des informations sur ce qui se passe au sein de l’association et dans les sections ainsi que des nouveautés dans la technique, les règlements et les prescriptions.

Le service de conseil technique

Une grande importance est attachée à l’encadrement professionnel. A part quelques brèves interruptions, un service de conseil technique a donc toujours été proposé.

Formation professionnelle initiale et continue

Depuis toujours, la formation professionnelle initiale et continue est considérée par l‘association comme étant sa tâche principale. Le développement global de la formation professionnelle s’étend sur des décennies et va de pair avec les prescriptions légales données, à la conception desquelles l’association s’est toujours engagée de manière active. Le développement a évolué d’un règlement d’examen modeste conclu par des cours d’apprentissage réalisés uniquement pendant les mois d’hiver, en passant par l’école suisse de poêlerie-fumisterie jusqu’à l’école professionnelle intercantonale qui a pu être instaurée en 1967 à la Froburg près de Olten.

En 1994 feusuisse a ouvert à la Froburg un nouveau centre de formation. Autrefois environ 80 apprenants y suivaient leur formation de poêlière-fumiste CFC ou poêlier-fumiste CFC. A cette époque les personnes en formation fréquentaient l’enseignement des connaissances professionnelles sous forme de cours blocs ainsi que de cours interentreprises (cours pratiques). La culture générale était enseignée à l’école professionnelle-artisanale à Olten.

En raison de la réorganisation stratégique de l’ensemble du domaine de la formation de feusuisse, l’enseignement scolaire a été transféré au 1er août 2017 de la Froburg, Wisen SO, au centre de formation ASC à Dagmersellen LU. Ce pas se basait sur des réflexions économiques et suite à la prolongation et adaptation de la convention de prestation sur les cours professionnels intercantonaux pour le métier de poêlier-fumiste CFC par rapport au nouveau site. Le modèle existant des cours de l’enseignement des connaissances professionnelles est conservé. Il en est de même pour la réalisation des cours interentreprises. L’enseignement de la culture générale est assuré par le centre de formation de la construction et de l’artisanat Lucerne à Dagmersellen.

Facteurfeu
L'Initiative de feu
Stages d‘orientation
et apprentissage
Devenir
membre
Bild